Pourquoi Remplacer WhatsApp par Signal ?

Ces dernières années, la célèbre application de messagerie WhatsApp a vu des millions d’utilisateurs la fuir, au profit de Signal, suite à l’annonce de ses nouvelles conditions générales d’utilisation. Si vous souhaitiez échapper au capitalisme de surveillance, exercé par Meta (Facebook), c’est fini. WhatsApp appartient maintenant à l’empire numérique de Mark Zuckerberg. En quoi l’application WhatsApp est-elle si mauvaise pour la vie privée ? Quels avantages présentent Signal ? Et que dire de Telegram, dans tout ça ?

Les avantages techniques de Signal par rapport à WhatsApp

Les conversations sur Signal sont cryptées ! Ce chiffrement des données, de bout en bout vous permet d’échanger en toute confidentialité, sans que qui ce soit ne recueille vos données personnelles pour maximiser ses profits financiers ! Signal a été mise au point par Moxie Marlinspike (pseudo), un chercheur en sécurité informatique, cryptographe de son état. Cette application est recommandée par Snowden, la Commission Européenne la conseille à son personnel, le détestable Elon Musk en fait son éloge sur Twitter… Cherry on the Cake : le cofondateur de WhatsApp, Brian Acton a fini par quitter WhatsApp pour Signal. Il s’est d’abord rapproché du créateur de Signal, Moxie Marlinspike, avec lequel il a signé un accord pour utiliser le Signal Protocol sur WhatsApp. Le Signal Protocol est un protocole cryptographique servant à chiffrer de bout en bout les conversations par messagerie instantanées ainsi que les appels vocaux et vidéo. Par la suite, étant en désaccord avec le jumelage des données échangées sur Facebook et WhatsApp et avec l’introduction de publicité sur WhatsApp, Acton a fini par quitter le groupe Facebook-WhatsApp. Il a commencé à soutenir financièrement le développement de Signal.

Sobriété Numérique

Les services respectueux de la vie privée, comme Signal, ponctionnent moins de données et donc en stockent beaucoup moins sur les serveurs ! 

Avantages pratiques de Signal par rapport à WhatsApp

Utiliser Signal sur votre PC, sans activer les données mobiles de votre smartphone. Contrairement à WhatsApp, vous pouvez utiliser Signal sur votre tablette/PC, sans avoir à activer simultanément vos données mobiles sur smartphone. Pratique pour chatter sur Signal pendant que vous travaillez sur votre ordinateur.

L’application WhatsApp, elle, ne peut pas être utilisée sans votre smartphone, car WhatsApp a besoin de votre smartphone pour fonctionner. Vous pouvez installer WhatsApp Web sur votre ordinateur et l’utiliser par ce biais, mais pour cela, vous êtes obligé.e  d’activer vos données mobiles sur votre smartphone pour que les deux versions communiquent. Si votre téléphone n’a plus de batterie, WhatsApp Web s’arrête sur votre ordinateur. Pratique, hein ?

Vous ne pouvez pas transférer votre sauvegarde WhatsApp d’un vieux smartphone à un nouveau, contrairement à Signal ou Telegram. 

Des photos de meilleure qualité. Signal permet, d’après certains magazines spécialisés, d’envoyer des photos de meilleure qualité, même compressées, que WhatsApp.

Les petits plus de Signal

Créer des notes à votre propre intention. Cela vous évite de passer par une application de listes de tâches/notes. Vous pouvez punaiser ces notes, pour qu’elles demeurent au-dessus de vos conversations. Comme Signal est crypté, vos notes restent confidentielles en sécurité. Par ailleurs, elles sont automatiquement synchronisées, si vous utilisez Signal sur d’autres appareils.

Bien-être numérique ou choisir quand on veut consulter ses messages. En effet, même si certains s’en plaignent, avec Signal, vous n’êtes pas assailli par une flopée de notifications dès que vous allumez votre téléphone (sûrement un bug persistant). Même si vous avez paramétré l’option « Afficher les notifications ». Ce qui relève du bien-être numérique pour les uns est une anomalie pour les autres.

Enlever les notifications incessantes : bien-être numérique !!!
Et si on vivait sans notifications sur son smartphone ?

Je pose ici la question : vaut-il mieux se faire contrôler par son téléphone ou le contrôler, à l’époque des GAFAM tout-puissants ?

Les avantages de Signal pour la vie privée

Signal ne collecte aucune donnée sur vous et sécurise vos conversation grâce à des technologies basées sur la cryptographie.

Signal, grâce à ses messages éphémères, vous permet d’éviter de stocker inutilement et pour toujours des messages purement informatifs (« j’arrive à 15h »). Cela vous donne aussi le droit à l’oubli et à l’erreur, si par exemple vous vous disputez avec quelqu’un par message interposé.

Téléchargez Signal dès maintenant : https://signal.org/fr/download/

Quel est le danger de WhatsApp pour la vie privée ?

WhatsApp appartient à Meta (Facebook). WhatsApp vous rend captif de Meta c’est-à-dire Facebook, l’œuvre de Mark Zuckerberg. Il n’est pas possible d’utiliser WhatsApp sans voir ses données personnelles utilisées par Facebook.  

Vous refusiez de vous inscrire sur Facebook ? Vous y êtes, désormais, pour le plus grand bonheur des entreprises !

Interconnexion WhatsApp-Facebook

Vous étiez sur Facebook ? La connexion de votre compte WhatsApp à votre compte Facebook apporte une bonne dose de données supplémentaires sur vous (votre numéro de téléphone, qui vous appelez, à quelle heure) au service de renseignements privés de Mark Zuckerberg.

WhatsApp…doit être rentable pour Facebook, à vos dépens. En effet, 50 millions d’entreprises sont inscrites sur WhatsApp.

Afin que l’application rapporte de l’argent à Meta (Facebook), elle a besoin de vendre quelque chose aux entreprises, c’est pourquoi elle aspire vos données. L’application se vante de ne « pas conserver votre historique de conversation », mais elle collecte toutes les autres données.

Il n’y a pas de vie privée sur WhatsApp

Données collectées par WhatsApp :

  • les numéros que vous contactez, à quelle fréquence, à quels horaires, par message écrit ou vocal.
  • Noms.
  • Photo de profil.
  • Identifiants et informations contenues dans la description des contacts (Michelle numéro de portable : 06 123 345 677 ; fixe : 01 23 45 67 89),
  • Numéro de téléphone.
  • Localisation.
  • Temps d’appel.
  • Nombre de messages.
  • Heures d’utilisation du service.
  • Temps d’utilisation du service.

Ces informations sont ensuite revendues à prix d’or aux entreprises qui pourront vous adresser de la publicité ciblée (qu’elles paient aussi très cher).

Des sociétés tierces peuvent désormais vous contacter, via WhatsApp (compagnies aériennes, banques, opérateurs de téléphonie…). Il est pas beau ce monde numérique plein de publicités ?

WhatsApp profite de sa situation de monopole

Une grande partie des milliards d’utilisateurs de WhatsApp ne sont pas à l’aise avec l’installation/désinstallation d’applications sur leur téléphone (Papi Jean ou votre tante Germaine). Il y a donc peu de chances qu’ils osent désinstaller WhatsApp au profit de Signal, par exemple. Par la suite, il faut prévenir tous ses contacts.

Papi Jean ou la tante Germaine sont inquiets de ne plus pouvoir joindre/être joignable par leurs enfants, installés en Corse, pour des réunions vidéo avec leurs petits-enfants, même si on leur dit que leurs enfants vont aussi utiliser Signal.

Si vous êtes plus à l’aise avec les outils numériques que Papi Jean, il est très improbable que vous réussissiez à entraîner tout votre réseau d’amis sur une autre application.

Whatsapp et la circulation des infox

Début 2019, devant l'ampleur prise par la désinformation et les messages  complotistes, amplement relayés via WhatsApp, les responsables de l'application ont dû réduire la possibilité de transférer des informations à 5 personnes seulement !

Mauvaise gestion des groupes WhatsApp

  • N’importe qui peut vous ajouter à un groupe et partager votre numéro de téléphone, sans votre consentement.
  • N’importe qui peut ajouter votre numéro de téléphone à un groupe, sans que vous ne le sachiez jamais. Si vous changez votre numéro de téléphone, dans WhatsApp, les membres de tous ces groupes inconnus seront informés de votre nouveau numéro.
  • Vous ne disposez pas d’un aperçu global de vos groupes. Ainsi, vous ne pouvez pas savoir dans quels groupes vous vous trouvez, en dehors de ceux que vous avez choisi…
  • À présent, les groupes dans lesquels vous vous trouvez sont ouverts à tous. Il faut re-modifier les paramètres de confidentialité pour que le groupe soit de nouveau privé. Pfiouuuu …. !

Modifications intempestives des paramètres de confidentialité

Tout comme Facebook le fait depuis longtemps, WhatsApp modifie ses paramètres de confidentialité, sans l’annoncer clairement et ouvertement.

Alternative à WhatsApp : Signal ou Telegram ?

Disons les choses franchement : Telegram n’est jamais qu’un autre WhatsApp. Tout comme Mark Zuckerberg, les frères russes Pavel et Nicolaï Dourov possèdent un empire. Ces milliardaires, sont à l’origine de VKonctacte, l’équivalent russe de Facebook et de Telegram, conçu en 2013. Les deux frères cultivent le secret autour de leur empire. Par exemple, le nombre d’employés travaillant sur l’application Telegram, n’a jamais été clairement établi. On sait que l’équipe de développement de Telegram est principalement masculine, Pavel Dourov ne tenant pas les programmeuses en haute estime.
Pavel Dourov, créateur de Telegra
Pavel Dourov, créateur de Telegram

Le fondateur, Pavel Dourov a créé de multiples sociétés écran, autour de Telegram afin d’entraver les tentatives de contrôle et de régulation de l’État. Pavel Dourov semble avide de reconnaissance et d’influence et il a de quoi se vanter.

L’application fonctionne comme un « véritable Darknet de poche » (Der Spiegel, traduit par le Courrier international N°1610). Plébiscitée par les mouvements pro-démocratiques qui ont besoin de communiquer entre eux (en Chine, en Iran ou en Biélorussie), Telegram est aussi devenu, grâce à son chiffrement sophistiqué l’application préférée de Daech.

Sur cette application de messagerie, on peut également rejoindre toutes sortes de canaux pour apprendre à préparer des explosifs, acheter ou fabriquer des armes ou de faux billets. En effet, malgré l’insistance des autorités, Pavel Dourov n’a jamais communiqué les données de ses utilisateurs à ces dernières.

L’équivalent russe de Zuckerberg prône la liberté absolue et totale de communiquer, d’échanger via son application et refuse toute tentative de contrôle ou de régulation par les autorités. À l’heure actuelle, l’Europe ne peut pas non plus réglementer Telegram…

Un inconvénient de WhatsApp…, mais aussi de Signal, Slack

Si vous souhaitez supprimer WhatsApp, vous devez entraîner tout votre réseau avec vous. En effet, WhatsApp, comme Signal ou Slack, ne permettent aucune passerelle, aucun interfaçage possible avec d’autres applications de messagerie.

Pour que des utilisateurs puissent communiquer entre eux, en utilisant des messageries différentes, il faut passer par des applications telles que Element (matrix) ou Conversations (Jabber/XMPP), qui fonctionnent via un serveur décentralisé.

Niveau de confidentialité des applications de messagerie, des plus courantes aux plus confidentielles
Niveau de confidentialité des applications de messagerie, des plus courantes aux plus confidentielles

Laisser un commentaire