Comment entretenir sa coupe menstruelle ?

7 ans de coupe menstruelle donc 7 ans d’entretien. Comment la nettoyer correctement, de façon hygiénique et échapper aux fantasmes anxiogènes à son sujet, du type : c’est crado, ça crée des mycoses. La coupe est-elle réellement une protection menstruelle hygiénique ? Comment bien la nettoyer et l’entretenir ? Cause t-elle immanquablement des mycoses ou irritations ?

Comment bien entretenir sa coupe menstruelle ?

Tout d’abord, lorsqu’on investit dans une coupe menstruelle, il faut savoir que l’on sera amenée à couper la tige, une fois que l’on sera bien à l’aise avec. La tige n’est là que pour le confort psychologique et rien d’autre ! Il existe certes quelques coupes différentes. L’une avec une tige sur laquelle tirer comme sur un tampon, l’autre avec un applicateur, pour les plus flippées d’entre nous.

Une fois que le port de la cup est devenu une habitude, on ne la sent plus !

La coupe menstruelle se retire au moins tous les 4 à 6h pour la vider et la laver (l’essuyer, a minima). Il faut se laver les mains avant… et après évidemment, cela va sans dire. Pourquoi tous les 4h ? Simple précaution sanitaire pour éviter la prolifération de bactéries, etc., comme avec un tampon ou une serviette hygiénique.

Vider sa coupe même au travail !

Le mieux est de retirer sa coupe dans des toilettes, ou à proximité d’une douche/baignoire, lavabo. S’il y a des toilettes handicapé avec lavabo là où vous travaillez, c’est parfait. Videz-la tout de suite pour éviter de la renverser.

Lorsque vous avez vos menstruations, si cela vous rassure, prévoyez toujours une petite bouteille d’eau et des mouchoirs avec vous, pour aller aux toilettes. Ainsi vous pouvez rincer, essuyer ce que vous voulez, sans être dépendante du papier toilette ou du seul lavabo.

Ce qui compte avec la coupe, c’est qu’elle soit vidée, une ou deux fois dans la journée.

Si vous ne disposez pas de votre kit spécial Règles au travail, pas de panique. N’allez pas plus loin. Allez donc quémander des mouchoirs à vos collègues, ou achetez une petite bouteille d’eau au distributeur. Au pire, vous vous retrouvez avec un peu de sang sur les mains, et alors ? Ce n’est que du sang ! Vider, essuyer, rincer une coupe menstruelle, c’est 100 fois plus hygiénique et propre que les protections hygiéniques jetables ! Et il n’y a pas d’odeurs ! Pas de déchets.

Recette de liquide vaisselle maison ou stérilisation de sa coupe menstruelle

Stériliser la cup menstruelle entre chaque cycle !

Entre chaque cycle, il faut stériliser la coupe menstruelle, de préférence dans de l’eau bouillante. Il est très important de la laisser bouillir, dans un récipient, pendant au moins dix minutes.

Le plus simple :

  • Portez une casserole d’eau à ébullition
  • Mettez-y la coupe, pendant 20 minutes.

Certaines filles se contentent de faire bouillir de l’eau dans une bouilloire et mettent la coupe dans un récipient et versent l’eau chaude dessus. D’autres possèdent de véritables stérilisateurs de coupe menstruelle. Personnellement, pendant 7 ans, je me suis contenter de la stériliser, à l’eau bouillante, sur le feu et je n’ai jamais jamais eu aucun problème.

Vous devez stériliser votre cup et êtes très pressée :

  1. faire bouillir de l’eau dans une bouilloire.
  2. Mettre la coupe dans un récipient propre, que vous aurez éventuellement nettoyé avec de l’alcool à 70 %.
  3. Laisser tremper 10 minutes.

Bien entretenue, une coupe menstruelle dure 10 ans en moyenne ! Elle détient le record de longévité des protections hygiéniques réutilisables !

Y a t-il un lien entre la coupe menstruelle et des mycoses/irritations ?

Sachez qu’il y a peu de chances pour que des mycoses ou autres irritations viennent de l’utilisation de la coupe menstruelle, si vous respectez bien les règles d’hygiène, de nettoyage et de stérilisation.

La coupe menstruelle ne fait que recueillir le sang, contrairement aux tampons. Elle ne modifie pas le PH de votre vagin ni ne provoque d’assèchement des muqueuses. La coupe menstruelle se place beaucoup plus bas qu’un tampon et n’entre pas en contact avec le col de l’utérus, contrairement au tampon.

La coupe menstruelle ne peut normalement pas provoquer de syndrome du choc toxique (SCT). Cependant, les gynécologues recommandent à présent de lui appliquer le même principe de précaution qu’avec les tampons. Basique, simple.

J’ai lu quelque part que les coupes menstruelles présentent un diamètre plus important que les tampons. De ce fait, l’arrivée d’oxygène est plus importante et pourrait favoriser la croissance d’un staphylocoque ou la naissance d’une toxine. Il faut nuancer ce propos : ce genre de problème reste rare, sinon l’exception. Une bonne hygiène vous prémunit normalement de ce genre de danger.

Si vous la nettoyez et la stérilisez correctement, elle ne sera jamais, en soi, source de problèmes, à quelques exceptions près : certaines filles ne s’y feront jamais, comme d’autres ne porteront jamais de tampon ou expulseront leur stérilet systématiquement.

Bien évidemment, en cas de problème, consultez votre gynécologue ou médecin, mais méfiez vous tout de même des discours alarmistes : parfois, même notre personnel de santé rapporte des cas qu’il n’a pas lui-même expérimenté. Ce sont parfois simplement les on-dit, décrits par des consoeurs/confrères, mais ils ne l’ont pas expérimenté eux-mêmes.

Moi, je n’ai pas eu de problèmes avec. Il y a des personnes plus sensibles que d’autres à ce niveau là.

Pour savoir comment plier et insérer sa coupe menstruelle, reportez-vous à mon article dédié à l’utilisation de la coupe menstruelle et à ses très nombreux commentaires ! 

Je vous laisse avec un petit livre passionnant qui parle du sexe féminin et de la sexualité.

Laisser un commentaire